Fédération Régionale des Sports d'Orientation
Informatique
 
La fédération
La lutte contre le dopage
Documents et procès-verbaux

Helga

La Course d'Orientation belge bénéficie d'un logiciel complémentaire au système EMIT: Helga.
Ce logiciel permet une très grande souplesse d'organisation et des opérations réduites au minimum lors de l'inscription des coureurs, la vérification des parcours et la production des résultats.
Ce logiciel est développé par Michael HOCK.
Vous trouverez plus d'informations sur le site d'Helga.

EMIT

Le système de pointage électronique utilisé en Belgique est le système EMIT.
Le coureur doit poser la plaquette électronique EMIT sur le lecteur EMIT de la balise.
La plaquette enregistre le passage.
A l'arrivée ces données sont chargées dans Helga qui vérifie la validité de la course, imprime le temps total et les temps entre chaque balise et produit le classement général de la compétition.

Comment le chronomètre démarre-t-il
Pendant les 5 secondes qui précèdent le top de départ, la carte est placée sur un poste spécifique qui efface sa mémoire (= sa course précédente) et démarre le chrono interne au moment où le concurrent prend son départ. (un "faux-départ " est impossible puisque le chrono démarre lorsque le concurrent quitte le "starting-block")

Qu'y a-t-il dans un poste de contrôle durant la compétition ?
Une batterie, une antenne, et de l'électronique. Le poste doit simplement pouvoir "dire" à la plaquette lors du contact : " je suis le poste 132 " et la plaquette doit alors mémoriser "je suis passée au poste 132 après xxx minutes-secondes de course". Cette opération dure 1/8ème de seconde

Qu'y a-t-il dans une plaquette ?
La plaquette comporte un chronomètre intégré, une mémoire pour 50 postes (ou pour être plus précis, pour 47 postes maximum, 3 espaces servant au poste de départ, au poste d'arrivée et à l'unité 250 de lecture), une mini-antenne et une batterie. Et bien sûr un peu d'électronique intelligente (mémorisation).
Au dos de la plaquette, vient se fixer le carton de back-up pour les perforations spécifiques de chaque poste visité.
Au moment où la plaquette est posée sur le poste de contrôle, le numéro du poste et le temps de passage sont mémorisés et le poinçon spécifique du poste perce le carton back-up à un endroit unique.

A quoi sert le carton "back-up" ?
On pourrait traduire "back-up" par réserve. Si le système devait connaître une défaillance, il y a, par la perforation spécifique créée lors du contrôle, une preuve du passage au poste.
Par ailleurs, recevoir ce carton identifié, c'est aussi la preuve que vous êtes bien passé au secrétariat, que vous êtes enregistré parmi les concurrents du jour … et accessoirement (?) que vous avez payé votre inscription.

Comment fonctionne le contrôle informatique du parcours ?
En course, il est impératif d'avoir le bon ordre des poinçons - ce qui se passe entre 2 poinçons n'a pas d'importance :
Exemple : Prévu : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - … 99
Réalisé : 1 - 2 - 4 - 3 - 5 - 6 - 7 - … 99 ==> disqualifié : la séquence n'est pas respectée.
Réalisé : 1 - 2 - 4 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - .. 99 ==> correct : la séquence 2 - 3 - 4 est respectée et le premier poinçon 4 est "oublié".
Mais ne faites quand même pas trop d'aller-retours pour retrouver la bonne séquence : (rappel du 3 : la carte ne peut mémoriser que 50 postes) (Exemple en Elite, si vous avez 28 postes et qu'au 25ème vous constatez que vous avez oublié le 2, vous serez de toute manière disqualifié !)
En résumé, le programme informatique contrôle la séquence correcte des postes selon le parcours que vous deviez effectuer

Quelle est la durée de vie d'une plaquette ?
Sur le site de EMIT, la durée de vie d'une plaquette est évaluée à 10 ans ou 500 compétitions. EMIT offre une garantie de 5 ans.
Depuis la fin de l'année 2004 et surtout ces dernières semaines, nous recevons des mails réguliers de plaquettes en fin de vie qui ne sont plus capables de renvoyer leurs informations à l'unité 250 reliée au PC.
Il nous paraît judicieux de réaliser une information complète ...qui nous évitera aussi de répéter la même chose à chacun:
  1. Cela n'arrive pas qu'aux autres.
  2. L'énergie du badge, c'est une pile.
  3. La plupart de vos badges datent de la mise en service de EMIT: les badges furent reçus pour une Nationale en mars 2000 (HAM OK) et utilisés pour la FRSO à partir du 20 juin (réception des postes de contrôles).
  4. Sur la petite bande jaune de votre badge, outre le numéro de la plaquette, figure un petit code 4 chiffres : (Année-Semaine) "0006" = année 2000 - semaine 06. Le 1er mars 2005, nous sommes à la limite des réclamations possibles pour ces badges.
  5. Il est évident que la FRSO qui assure un rôle d'intermédiaire en stockant à la place des clubs et en obtenant une ristourne de 20 %, entièrement rétrocédée aux clubs, pour ses commandes de matériel n'offre aucune garantie, encore moins au-delà de celle de EMIT.
  6. Et donc si votre badge rend l'âme lors d'une course, nous ne pouvons rien envisager sans connaître sa date de fabrication.
Plus que jamais, exigez de l'organisateur le ticket back-up. Si vous en avez la possibilité, chronométrez-vous comme à la belle époque. L'organisateur doit être fair-play et faire confiance dans la mesure où votre back up perforé authentifiera votre passage aux différents postes.

Divers - mais bon à savoir
  1. Pour économiser sa propre batterie, la plaquette passe en stand-by 4 minutes après avoir été lue sur le poste de lecture (après l'arrivée)
  2. La plaquette conserve ses informations en mémoire jusqu'à ce qu'elle soit purgée par l'opération spécifique au départ de votre prochaine course
  3. Le temps maxi entre deux postes est de 120 minutes. S'il vous faut davantage, cherchez un autre sport - mais sans ironie, cela peut constituer une limitation à l'utilisation de EMIT dans les compétitions de type "longues distances". Ce point a été vérifié lors du challenge MOISE 2001 (parcours IGN avec EMIT uniquement départ et arrivée) - Au-delà des 120 minutes, la plaquette n'est plus capable de mémoriser l'information
  4. La plaquette a "un sens". Elle doit être présentée correctement dans le poste de contrôle, non pas pour raison électronique (le contact "par antenne" est réalisé à quelques centimètres du poste) mais pour le contact "mécanique" de la perforation du carton back-up qui doit être effectué au bon endroit.
  5. La plaquette a un sens (bis) : Nous avons hérité à la FRSO d'une série de numéros difficiles notamment des séries 66000 et 69000 dont certains numéros peuvent être lus à l'envers. Soyez donc vigilants au secrétariat. - et devinez pourquoi je me suis octroyé la plaquette 66899.
Note : Si vous possédez une plaquette personnelle, son numéro sera connu dans les fichiers informatiques sportifs (FRSO et VVO)

Comment fonctionne un badge EMIT version 3?
Consultez ces explications.

OCAD

OCAD est le logiciel qui permet de produire les cartes des sports d'orientation.
Créé par Hans Steinegger, il est publié par la société suisse OCAD AG.

WinSplits

WinSplits est un logiciel qui permet une analyse pointue des temps intermédiaires; ce logiciel peut notamment utiliser directement des fichiers produits par HELGA à l'issue d'une compétition.
Il est conçu par Mats Troeng, un élite suédois, et ses caractéristiques et son potentiel sont développés sur un site spécifique

Téléchargements

Logiciel Declimag de calcul de la déclinaison magnétique (Un site d'explication en anglais)
Le logo FRSO
l'identification ABSO des cartes IOF aux formats OCAD 8 et 9
Indispensable sur nos cartes, le logo FRSO au format OCAD 8