Fédération Régionale des Sports d'Orientation
EYOC en Lithuanie
Jean-Noël DEBEHOGNE le 18 août 2021
 
 
Après un dernier rassemblement en Bourgogne lors du week end du 15 aout, l'équipe belge sélectionnée pour les EYOC (European Youth Orientering Championships 2021' s'envole pour la Lithuanie.

Suivez les prestations des sélectionnés FRSO qui sont encadrés par Jacques Hofmans

-Gaël AMERIJCKX
-Louis BOURGEOIS
-Florine DURIEUX
-Lea INSTALLE
-Mathias INSTALLE
-Antoine MATTART
-Arnaud MAZY

Bonne chance à tous et tous

18 août 2021 - Jour J-1 des EYOC 2021 à Vilnius (Lituanie)
Outre les athlètes FRSO, 7 coureurs OV et 2 coaches, soit une délégation totale de 17 Belges.
Aujourd'hui, jour de voyage et d'installation. Il y a un mois, Brussels Airlines annule le vol aller mais maintient le vol retour. On se rabat donc sur un vol Ryanair pour l'aller et le vol Brussels Airlines pour le retour.
Comment faire pour rester Covid négatif tout en participant à une compétition de près de 500 compétiteurs et Team Officials (TO) ?
1. Nombreuses questions posées aux organisateurs au fur et à mesure de la parution des bulletins.
2. Webinaire regroupant l'IOF, les organisateurs et les TO expliquant toutes les mesures prises pour essayer de rester Covid 0 (ou, si pas possible, en limiter le plus possible les conséquences). Beaucoup de contraintes.
3. Un Covid Safe pour entrer en Lituanie
4. Un test PCR pour tous 48 heures avant le Jour J-0 (qui pouvait servir de Covid Safe pour les non-vaccinés), un test antigène pour tous en arrivant à l'hôtel.
5. On fonctionne sous le principe de la bulle, avec masque en permanence ou presque.
Demain, avec le model event, les choses sérieuses vont commencer.

19 août 2021 - Jour J0 des EYOC 2021 à Vilnius (Lituanie)
Aujourd'hui, entrée en matière avec les model events
. un 'model technique', c'est-à-dire la présentation de la procédure de départ
. un model event classique des courses en forêt (long distance et relais), pas de model event du sprint
1. Ça paraît un peu stupide par rapport à des coureurs expérimentés, mais il faut savoir que la procédure de départ des championnats organisés sous l'égide de l'IOF est fort lourde et, pour certains de nos athlètes, c'est la première fois qu'ils participent à de telles compétitions.
A l'heure du premier départ, tous les concurrents doivent être rassemblés dans une zone fermée (la quarantaine) d'où ils ne peuvent communiquer avec l'extérieur ( pas de téléphone). Les bus qui partent des logements les y amènent directement sans passer par l'arena. Ils ne peuvent sortir de la quarantaine que pour se rendre vers leur départ.
Dans le cas présent, il y a 35 minutes de bus et 700 m à pied de la quarantaine au pré-pré-départ. De là, au temps de départ T-6, ils font encore 300 m à pied jusqu'au pré-départ. A partir de là, c'est comme aux grandes courses. Les coachs peuvent les accompagner jusqu'au pré-départ car tout ce cheminement fait partie intégrante de la quarantaine.
À tout moment, les coachs peuvent décider de quitter la quarantaine pour aller sur l'arena ; plus question alors de retourner en quarantaine.
Pour athlètes qui partent dans les derniers, la quarantaine est un moment éprouvant : enfermés pendant plusieurs heures dans une boîte, gérer son stress qui monte, gérer son alimentation pour éviter l'hypoglycémie en course (bananes gentiment achetées par les coachs, ses réserves personnelles) …
2. A côté de cela, le model event classique permet à toutes et tous de se familiariser avec le type de terrain (il doit être représentatif de la course) et avec la méthode de traçage (surtout la densité de la végétation).
Ici, la progression n'est pas très rapide mais la visibilité reste acceptable et le relief n'est pas trop difficile à interpréter. Cela rappelle la végétation en Campine à la fin de l'été avec un relief plus marqué (vallées de ruisseaux et non des ondulations aléatoires).
Ils sont fin prêts, merci au staff d'entraînement qui a travaillé avec et pour eux pendant toute l'année. A eus de jouer maintenant ou, plutôt, de courir demain.
A demain, pour de bonnes nouvelles, nous espérons.

20 août 2021 - Jour J+1 des EYOC 2021 à Vilnius (Lituanie)
Ce matin, les choses sérieuses ont commencé : la Longue Distance.
Les premiers se sont levés à 05:45 EEST (Eastern Europe Summer Time), c'est-à-dire 04:45 en Belgique (qui croit que nous sommes là pour nous amuser). Le temps de se laver et de prendre le petit-déjeuner, le premier bus assigné vers la quarantaine est parti à 07:00. Tous les concurrents devaient être dans la zone de quarantaine pour 10:00, les départs s'échelonnant de 10:00 à 13:00, le premier Belge partait à 10:14, la dernière à 12:47.
En ce qui concerne les coachs, Jacques est resté à la zone de quarantaine, Benjamin Anciaux (OV) était au pré-départ, Desmond Franssen (OV) était dans la zone de coaching proche de l'arrivée.
Terrain/carte étaient plus difficiles que ce que le model event aurait pu laisser prévoir : réseau de chemins beaucoup moins étendu, des parcours offrant des choix de cheminements pas nécessairement évidents à définir et à parcourir mais aussi éreintants du point de vue physique. Bref, de vrais championnats d'Europe, sauf qu'aucun spectateur n'était admis sur l'arena (Covid-19 oblige).
En ce qui concerne les prestations sportives, les résultats se trouvent à l'adresse suivante : https://eventor.orienteering.org/Documents/Event/4506/Results-Long. Nous laissons le soin à leurs entraineurs de les commenter avec eux.
Notons toutefois la remarquable course de Rune De Clercq qui termine 8ème en M16 !
Contrairement à ce que les classements pourraient laisser croire, ils ont globalement bien performé mais, avec à chaque fois, une erreur importante due à la fatigue et à l'inexpérience à ce niveau. Soulignons aussi la performance d'Antoine : sans l'erreur fatale de poinçonner un mauvais poste (l'avant-dernier de son parcours) par excès de confiance (et de fatigue) vis-à-vis du concurrent suédois qui venait de le rattraper (et qui sans cela aurait gagné), Antoine semblait promis à une place parmi les 20 premiers (104 partants).
Gageons que, demain, le relais leur donnera l'occasion de se rattraper : ils auront déjà un peu plus d'expérience du terrain puisqu'il s'agit de la même carte.
A demain pour de nouvelles nouvelles avec le relais.

21 août 2021 - Jour J+2 des EYOC 2021 à Vilnius (Lituanie)
Quelle belle journée que celle-ci : les M16 (Louis, Jorn et Rune) sont 6èmes et donc sur le podium, les W16 (Sarah, Maija et Maya) sont 8èmes. Très bon résultat aussi des M18 (Antoine, Gaël et Willem) qui sont 14èmes. Les W18 (Lotte, Florine et Léa) n'avaient pas toutes leurs chances puisque Léa (qui a terminé pour l'équipe) est encore W16. Des photos suivront.
C'est à leur travail qu'ils et elles le doivent, c'est aussi à leurs entraîneurs et coachs qui les guident tout au long de l'année, les motivent et encouragent lors des mauvaises passes.
Résultats officiels à l'adresse https://eventor.orienteering.org/Documents/Event/4509/Official-relay-results
Merci aussi à Benjamin et Desmond pour le travail qu'ils fournissent ici : lors du debriefing du soir et de la préparation de la journée du lendemain, ils donnent de précieux conseils venant de leurs propres expériences. La remise en mémoire des fondamentaux a, sans aucun doute, permis de mieux gérer les situations difficiles générées par l'ambiance particulière d'un relais.
Que dire de plus, sinon : espérons que le sprint de demain donnera autant de satisfaction que le relais d'aujourd'hui.

22 août 2021 - Jour J+3 et final des EYOC 2021 à Vilnius (Lituanie)
Que dire aujourd'hui ? Qu'on ne peut être tous les jours sur le podium, des nations plus fortes que nous vous le confirmeront.
Aujourd'hui, les sprint dans la vieille ville de Vilnius. Un sprint assez court, très rapide et assez compétitif.
Sans citer tout le monde (les résultats complets sont à l'adresse https://eyoc2021.lt - De nombreuses photos sont aussi disponibles à cette adresse.), tir groupé en M16 avec Jorn 13ème, Rune 15ème et Louis 21ème. Arnaud est plus loin (61ème) mais seulement à 2'44' du vainqueur et avec une moyenne km de 4:44. En M18, Antoine est 28ème, Willem 64ème et Gaël 76ème, toujours à maximum 2'45' du vainqueur. Mathias est un peu plus loin. Chez les W16, les écarts sont plus importants puisque Sarah est 33ème à déjà 3'00'. Idem chez les W18 où Lotte est 41ème à 2'38'.
On voit que, clairement, la fatigue se fait sentir mais cela n'est pas étonnant : le terrain des 2 premiers jours était physiquement très éprouvant.
En ce qui concerne le classement par équipes, la Belgique se classe à une belle 17ème place (sur 29 nations) et cela devant des nations que, a priori, on pourrait croire plus fortes que nous : Autriche, Belarus, Bulgarie, Italie, Slovaquie ou Slovénie.
Soulignons encore une fois l'esprit d'engagement qui n'a jamais fait défaut, tout comme la bonne humeur, un véritable esprit d'équipe et même, qui l'eut cru, une ponctualité sans défaut même vendredi et aujourd'hui quand il a fallu se lever pour prendre son petit déjeuner à 05:00 (heure de Bruxelles). Ils sont donc prêts pour reprendre l'école.
Encore une fois merci aussi aux entraîneurs et coachs attitrés qui les suivent et motivent toute l'année ainsi qu'à Benjamin et Desmond pour leur engagement et compétence. Cela a permis à tous nos jeunes de s'améliorer et de se sentir plus en confiance.
Dans peu de temps, certains seront aux JWOC en Turquie, n'oubliez pas de suivre leurs aventures mais avec un autre scribe.